Pourquoi les fondations d’un bâtiment s’affaissent-elles?

Plusieurs facteurs peuvent mener à l’affaissement des fondations d’un bâtiment. La stabilité et la capacité portante sont grandement influencées par la nature du sol sous votre bâtiment. Un expert en bâtiment peut déceler les différents indices d’un affaissement de fondations en identifiant des lézardes apparentes au niveau des fondations, des infiltrations d’eau ou encore des fissurations dans les différents joints de scellement du bâtiments.

fissuration des fondations

On peut mesurer l’affaissement général d’un bâtiment avec un niveau d’arpentage, un niveau à eau ou un niveau au laser. Cela permettra à l’expert en bâtiment de faire une recommandation par rapport à l’affaissement de votre bâtiment.

 La sécheresse et le sol argileux

Dans les régions touchées par la sécheresse, les constructions sur sols argileux sont généralement les constructions les plus sinistrées.

La sécheresse atteint la couche de sol argileux située au pourtour des fondations d’un bâtiment, endroit où le sol se rétracte car il est directement soumis à l’évaporation d’eau. Il se crée alors du vide entre les fondations et le sol. Le bâtiment aura tendance à s’affaisser pour combler l’espace. Cela se traduit alors par des mouvements de sols et entraîne des désordres sur les façades des constructions dont les fondations ne sont pas assez profondes ou dont la structure n’est pas assez rigide.

 Présence de gros arbre(s) sur votre terrain

Durant une sécheresse et en présence d’arbres assoiffés, la teneur en eau dans l’argile diminue et le sol risque de «s’effondrer», à la suite de la rétraction de l’argile.

Les arbres les plus dommageables sont les arbres à croissance rapide – saules, peupliers, ormes, érables – et dont l’étendue des racines est équivalente au moins à la hauteur du feuillage.  Il est donc préférable de planter des arbres à croissance lente tels que des conifères, des chênes, des hêtres ou des frênes.  Et l’on doit toujours éviter de planter des arbres près des fondations.